group mail play plus user camera comment close arrow-down

Tristan da Cunha / Vers Le Cap

Dimanche 5 avril Quand je prends mon quart à 4 heures , toutes les voiles sont ferlées et nous avançons au moteur , cap sur Tristan da Cunha.

La température est douce et le vent nul , il n’y a qu’une petite houle qui fait rouler Europa . Le ciel est étoilé et la lune est pleine ou presque, on y voit comme en plein jour , je suis heureux de m’être levé de si bonne heure . Le midi , le temps est tjs dégagé et nous avons déjeuné sur le pont , que c’est bon de refaire le plein de lumière et de soleil. Puis les nuages sont revenus et pendant mon 2e quart , un vent de NNE( pile dans l’axe ) s’est levé et la bruine est arrivée . A 20h il nous restait 37 Nm pour arriver à Tristan da Cunha ; à 5kts , nous y arriverons vers 3h du matin .

 

Lundi 6 avril A 3 heures du matin , nous sommes mouillés devant le
village de Tristan da Cunha . Tôt le matin , tout le monde est debout .
On ne peut voir que la bande côtière de TDC , tout le reste est dans les
nuages . L’air est saturé d’humidité et sur le pont tout est mouillé .Je
suis excité à la pensée de pouvoir marcher , et surtout de trouver une
connexion internet car le manque de nouvelles me pèse énormément .

Embarquement / Débarquement dans la longue houle océane sous la bruine ,
mais tout se passe bien . Après l’accueil des autorités locales , je
cherche avant toutes choses une liaison internet . Malheureusement ,
le café internet est fermé , car la responsable s’est transformée en
guide pour toute la journée . Je vais donc voir , et escalader le volcan
né en 1961 ( 3H A/R ) j’achète deux queues de langouste pour mon repas
de midi que je prends sous le soleil revenu . L’après midi , 2 nouvelles
heures de marche pour aller jusqu’aux jardins communautaires dont les
habitants sont très fiers . Je rentre à bord après m’être bien dépensé ,
mais très déçu de ne pas avoir de nouvelles .

 

J’ai fait la connaissance d’un jeune scientifique français , en
mission à TDC depuis sept 2013 . Il était trop heureux de parler
français et je l’ai fait venir sur Europa pour discuter un peu et
prendre un verre .

 

Quand tout le monde est à bord , les plus jeunes décident de se
baigner ( eau à 16°C ) Je les laisse faire ! mais je prends qlq photos
. Nous prenons notre dîner , nous remontons l’ancre et cap sur l’
Afrique du Sud distante de 1550 Nm ( une douzaine de jours) . Nous
sommes restés 17 heures à TDC !!! J’ai changé de quart ( 8 à 12h et 20
à 24h ) Il nous appartient donc de tout gréer , de tout mettre en place
et sécuriser pour la traversée . Quand je vais me coucher à minuit tout
est fait mais quel boulot !

 

Mardi 7 Avril Je me réveille tôt , le ciel est bleu , le soleil est
encore bas et la lune visible . Nous avançons à la voile ; plus de bruit
de moteur , plus de vibrations , que le petit vent du nord qui nous
permet d’avancer à 6,5 kts au cap EESE . La vie est belle ! Quand
vient mon tour de barre , le vent est monté et nous avançons à 8Kts ,
route 130° L’air est doux , tout le monde est sur les ponts . Depuis qlq
jours , j’ai troqué les bottes de caoutchouc pour des ‘’ Crocs ‘’ , sans
chaussettes , que j’enlève à la première opportunité . Des oiseaux au
loin et qlq albatros tournent autour de nous avant de s’éloigner . Il y
a de la vie même au milieu de l’océan !

 

L’après midi se passe sous le soleil , le vent de 15 / 20 Kts nous
permet de bien avancer , la mer est belle . Quand je prends mon quart du
soir , le vent a forcit un peu , mais nousavonsgardé toute la toile et
nous approchons 10Kts , route 130° alors qu’il nous faudrait une route
090 pour aller au Cap !! Mais si la ligne droite est la plus courte
pour aller d’un point à un autre , la ligne courbe est la plus belle .

 

Mercredi 8 avril Vers 9h , le vent a encore forci ( > 35 Kts ) et
nous affalons 3 voiles carrées en haut des mâts ( une sur le mât avant
et 2 sur le mât principal ; il nous en reste encore 4 sur chacun des 2
mâts + les stay sails + 2 Jibs) nous avançons bien (+ de 10Kts ) . Enfin
je prends du plaisir à naviguer , d’autant que la mer n’est pas énorme .
Depuis le Drake où le vent et la mer étaient costauds , nous n’avons eu
quepeu d’occasions de nous régaler . Le ciel est dégagé , un peu brumeux
. Avec ce vent fort , il faut se couvrir et j’ai ressorti la veste de
quart .

 

L’après midi , le ciel est bleu , la mer est bleue , le soleil brille ,
nous avançons à 9,5 Kts avec 25 / 30 Kts . Que du plaisir !!! Nous avons
fait une moyenne de 10Kts sur les dernières 24H Mon quart du soir se
passe bien , nous avançons à plus de 9 Kts au cap sur Cape Town . Le
ciel est couvert , Il ne fait pas chaud et nous avons tous remis
salopettes et vestes de quart

 

Jeudi 9 avril Le ciel est bas , tout est gris mais nous avançons à
plus de 8 Kts en faisant route sur Le Cap . Il y a peu de houle ,
seulement la mer du vent et notre navigation est plutôt confortable .
Pendant mon quart , nous avons affalé et ferlé une voile carrée sur le
mât principal . Une longue houle commence à apparaître et donne du
relief à notre navigation , nous avançons encore à 9 Kts . L’après midi
tout est gris , mais j’ai pu voir pdt quelques minutes un albatros perdu
dans cette immensité .Quelle merveille que ces oiseaux ! Pendant mon
quart du soir la bruine est arrivée Nous avons remis une voile sur le
mât principal et un bon vent de nord nous fait avancer à 10 Kts . Encore
plus de 200Nm en 24H

Vendredi 10 avril Quand je prends mon quart du matin , il pleut ,
mais il fait doux . J’ai mis mes vêtements de pluie , mais je suis en
Crocs . Il ne manque que les cocotiers et le beau temps pour se croire à
la maison ! Je rêve de soleil , de ciel bleu et de tout ce qui fait que
la vie est belle à Moorea . Il a plu toute la journée mais le vent n’a
pas faibli , nous marchons bien . Nous avons parcouru 230Nm pdt les
dernières 24 heures . Mon quart du soir a été très désagréable dans le
vent et sous une forte pluie et je suis heureux d’aller dormir à minuit .

Written by:
Andrea | Trainee

Comment on this article